Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 17:15
Au sommaire du n° 38
Repost 0
Published by les amis dartissime - dans Sommaires
commenter cet article
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 00:16
Peinture et sculpture à Belleville, ce week-end

Trois artistes de recherche se partageront les Ateliers de la rue Saint-Maur le prochain week-end : Federica Nadalutti, peintre, dont la démarche repose sur le regard, l’approche, la reconnaissance, la déconstruction et la recomposition des différents éléments. « Dans le champ de vision, dit-elle, le paysage nous interpelle par bribes et notre regard s’y perd et s’y accroche ». La ligne, élément fondateur, rythme la surface, le plan dont elle suggère le contour, et devient module pour le carré. « Dans ma recherche, je défais le périmètre d’un plan, les lignes composent alors d’autres espaces, à l’infini. Colette Billaud, plasticienne sculpteur, ancienne des Beaux-Arts d’Angers et du Laboratoire d’étude du mouvement vit et travaille à Paris dans son atelier. Elle exerce aussi ses talents, entre autres, dans le milieu du décor d’opéra, de théâtre, de la mode, etc. tout en enseignant la sculpture aux futurs scénographes. Anne Meunier-Bartoli, artiste peintre, évolue pour sa part dans « un univers où fourmillent émotions, sensations et vibrations à peine perceptibles, mais bien présentes, et qui suscitent l'envie d'un effleurement ».

Ces trois artistes représentent si bien l’esprit de Belleville, carrefour des arts et de l’amitié. Elles vous attendront avec ce plaisir immense de montrer leur travail. Alors, n’hésitez pas un instant.

La Rédaction d’Art’issime

Repost 0
Published by les amis dartissime
commenter cet article
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 02:50
Quand Syrdaria irrigue le quartier de Montparnasse

Pendant une semaine*, la route de la soie débouche rue Stanislas à Montparnasse. Au 8 de cette rue tranquille, Annabelle Jacquemin-Guillaume vous reçoit avec cette volonté de bien faire et cette compétence, qui dénotent le sérieux et l’humanisme de sa démarche associative. Fondatrice de Syrdaria, du nom du fleuve qui traverse les plaines de l’Asie centrale, cette jeune femme dynamique a sillonné pendant plusieurs années cette belle région encore mystérieuse et créé une « entreprise de commerce sociale et responsable » en s’associant à une ONG, la CACSA Trade. Selon elle, « l’objectif de ce projet étant de sauvegarder le patrimoine culturel des pays de la route de la soie, en particulier les pays nomades qui voient leurs traditions disparaître petit à petit… mais aussi, cocréer avec les artisans d’Asie centrale de nouvelles collections contemporaines, les aider à vivre convenablement en leur assurant de bons revenus et vous offrir des produits luxueux, d’une qualité unique et chargés de sens ».

Le visiteur qui pénétrera dans cette exposition pourra ainsi découvrir des produits « d’une qualité supérieure » fabriqués par les artisans de la région : des foulards en ikat de soie d’Ouzbekistan tissés par des maîtres dans le respect des traditions séculaires, des tapis de feutre fabriqués par les nomades kirghizes ou, en exclusivité, des vêtements et des plaids en pur cachemire mongol.

Samarcande aux cultures plusieurs fois millénaires n’est-elle pas un univers où les rêves de liberté ont toujours su défier les fanatismes ? Alors, il ne vous reste plus qu’à franchir la porte de cet antre artisanal et culturel à souhait et ouvrir les yeux. Annabelle vous guidera et se chargera de vous faire rêver.

Pour la Rédaction d’Art’issime

Pierre-Émile GIRARDIN

* Exposition boutique, 8, rue Stanislas, 75006 M° Vavin jusqu'au dimanche 6 décembre

Tél. : 06 51 65 51 11. www.syrdaria.org

Repost 0
Published by les amis dartissime
commenter cet article
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 23:00
 60e Salon d'Automne de Villeneuve-le-Roi

Elles se sont jumelées pour le meilleur et pour le pire. Cependant, depuis plusieurs années, à travers leurs salons de Printemps puis d'Automne, les associations "Arts Passion" d'Ablon et le "CESAF*" de Villeneuve-le-Roi, ne nous apportent que le meilleur de l'art. Et c'est tant mieux. Pour leur soixantième salon d'Automne, les organisateurs et leurs bénévoles ont amené sur leurs cimaises un trio de choc : le peintre-sculpteur Caline Muller, la photographe d'art Martine Peccoux et le peintre pastelliste Thierry Citron. Une cinquantaine d'artistes aux talents divers, parmi lesquels de très grands professionnels, les accompagneront et ouvriront ce soir le bal des lignes et des couleurs de la cité valdemarnaise. Dès lors, nous sommes fiers de pouvoir écrire que ces trois invités-là ont été mis à l'honneur dans nos colonnes depuis plusieurs années.

Ainsi Martine Peccoux, ancienne de l’École supérieure d’arts graphiques Guillaume Met de Penninghen (ancienne Académie Julian). Elle y étudiera le graphisme et la photographie pendant plusieurs années, l’art de la prise de vue jusqu’à "tenter d’atteindre la perfection, le travail sur la lumière ou le cadrage". Rien n’échappera désormais à l’œil vigilant de cette artiste pour qui « la photo ne peut être décrite par des mots ». « La photo, me dit-elle, doit parler d’elle-même, puisque c’est une image fixe qui doit ressentir quelque chose. » Plus tard, elle devient journaliste et exerce son métier à l’agence Sipa Press en qualité de reporter photographe. Les agences Gamma et Stills font appel à cette grande professionnelle. Elle collabore également pour l’hebdomadaire féminin Madame Figaro de 1979 à 2002. Entre-temps, Martine Peccoux assouvira sa passion pour le cinéma en participant à plus de cinquante films français et américains, en qualité de photographe de plateau. Ainsi, de 1980 à 1986, elle deviendra, entre autres, la photographe attitrée d’Yves Montand*, mais aussi de Catherine Deneuve. Pour ces portraits, Martine Peccoux travaille exclusivement en argentique et en noir et blanc. « J’aime l’argentique, me confie-t-elle, particulièrement au moment du développement. Se faire peur est magique ! » Et elle précise : « De même que le portrait, la photographie de film est une histoire de confiance, de patience, de complicité et de jeu où chacun dévoile alors sa sensibilité. »

Cotée à Drouot sur le marché de la photographie depuis 2007, Martine expose pour l'essentiel, dans des galeries. L’art du reportage photo, que ce soit sur le terrain à la recherche de l’Information ou sur un plateau de cinéma, fait appel à une intelligence et à une sensibilité de tous les instants, où réussite et échec se côtoient au millième de seconde. En ce sens, les œuvres de Martine Peccoux relèvent bien de la magie : l’intimité au bout de l’objectif et la lumière pour horizon. Ses paysages sur la Seine, ses péniches et les ponts de Paris qu'elle présente ce soir sont un régal pour les yeux des Parigots que nous sommes.

Peintre et sculpteur, Caline Muller pratique le dessin et le m o d e l a g e d’après modèle vivant depuis 2001 tout en suivant des cours aux beaux-arts de Paris. Elle expose de plus en plus et devient sociétaire de la Fondation Taylor. « Mes bronzes sont exposés en galerie depuis 2007. Toutes les techniques m'intéressent et je choisis en fonction du sujet le médium qui me permettra le mieux de transmettre mes émotions : pastel, aquarelle, encre ou peinture à l'huile. En sculpture, je ne cherche pas à idéaliser le corps nu, qui me semble si émouvant dans sa vérité, mais plutôt à restituer la vie et la personnalité du modèle, l'énergie qui s'en dégage et le sentiment que sa pose évoque. » En 2010, Caline Muller est récompensée de ses efforts en obtenant la médaille de bronze de sculpture au Salon des Artistes français, au Grand Palais. Et en 2012, elle obtient le Prix Art'issime au 88e Salon d'Art de Fontenay-le-Fleury.

« Ma passion du dessin, complémentaire de la sculpture, fait qu’à travers le dessin d'après modèle vivant, je ne lâche pas tout à fait la peinture, mais le modelage prend le pas sur les autres activités. La pratique artistique m'est vitale et constitue un extraordinaire ressort car elle crée davantage d'énergie qu'elle n'en consomme. Tout ce qui a rapport à l'art me réjouit et j'essaie de ne pas passer une journée sans ce contact constructif. La peinture et la sculpture font partie de mon hygiène de vie. J'y trouve mon équilibre même quand un but poursuivi est difficile à atteindre; par exemple, quand je n'arrive pas à réaliser ce que j'imagine. »

Quant à la maîtrise du peintre pastelliste Thierry Citron, elle est aujourd'hui unanimement reconnue. Ce jeune sexagénaire autodidacte a acquis les bases du dessin et de l'harmonie des couleurs dans un lycée bellifontain sous la direction de Georges Galipon. N'a-il pas coutume de dire à ses stagiaires que "... le pastel possède des ressources insoupçonnées qui ne le cantonnent pas au rôle de technique d'esquisse. C'est une forme de peinture sèche qui supporte le travail prolongé et notamment la superposition des couches. Dans ce contexte, il est très approprié au traitement des paysages sur le motif et sur le chevalet". Une précision qu'il est utile de rappeler à ceux qui hésitent encore à aborder cette discipline ô combien prometteuse en matière de résultats.

Ce voyeur infatigable de la nature travaille le plus souvent sur le motif, en extérieur, à la manière des impressionnistes dont il se prévaut. Thierry Citron réalise des œuvres au pastel tendre à la limite de l'abstraction sans jamais y tomber complètement, préférant leur conserver une lisibilité comprise de tous. L'admiration que lui voue un public de plus en plus nombreux convaincra le visiteur, une fois de plus.

Vous n'avez plus alors une minute à perdre. Venez nombreux parcourir les travées de ce soixantième Salon d'Automne qui sera marqué par la générosité de celles et ceux qui le servent si bien chaque année. Et au-delà de l'émerveillement, l'Amitié sera au rendez-vous.

Pierre-Émile GIRARDIN

Pour l'association les Amis d'Art'issime

* Cercle d’études savantes, archéologiques, artistiques et folkloriques

Repost 0
Published by les amis dartissime - dans Salons et festivals
commenter cet article
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 20:45
Christine Créhalet à l'honneur à Chaponost

Le Salon d'automne de Chaponost* a ouvert ses portes ce matin et jusqu'au 15 novembre. Une fois n'est pas coutume de voir un salon généraliste choisir comme invitée d'honneur une excellente aquarelliste. Félicitations, donc, aux organisateurs avisés de placer ce médium sur le devant de la scène. Christine Créhalet fait partie de ces artistes peintres complets maîtrisant aussi bien le dessin que la peinture l'huile ou la peinture à l'eau. Qui mieux que Christine sait restituer les émotions aquarellées qu'elle ressent lorsqu'elle est dans la nature. Peintre à la sensibilité profonde, elle nous étonne d'année en année. Vous serez, comme nous, conquis par sa gentillesse et son professionnalisme.

La Rédaction d'Artissime

*Du samedi 7 au dimanche 15 novembre 2015, tous les jours de 10h à 19h.

Repost 0
Published by les amis dartissime
commenter cet article
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 14:11
Un Labo d'exposition haut en couleur

Trois artistes peintres se partagent, dès ce soir et jusqu'au 8 octobre, les cimaises du Laboratoire d'exposition* de l'ami Olivier Wahl, ce grand découvreur de talents. Un tantinet "éclatées", mais ô combien talentueuses et créatrices, Maureen, Dominique et Marianne offrent aux visiteurs un festival de couleurs et les invitent à les suivre dans leurs déambulations humoristiques et pleines d'à-propos. Un "tour de parole" sera animé par Olivier Wahl ce soir à 19h30.

Amateurs de sensations artistiques originales, venez nombreux avec le sourire. Par les temps qui courent, cela fait tellement de bien.

La Rédaction d'Art'issime

Repost 0
Published by les amis dartissime
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 23:41
Val d'Anglin 2015 : pastel et aquarelle en duo

Les Quatorzièmes Rencontres artistiques du Val d'Anglin de Bélâbre, dans l'Indre, mettront en exergue, outre l'incontournable pastelliste Thierry Citron, des artistes moins connus tels l'aquarelliste Roland Sanchez et ses désordres au quotidien, ainsi que quelques autres artistes éprouvés de ces disciplines picturales exigeantes. Une nouvelle édition à ne pas manquer dans le site très agréable de Bélâbre. Félicitations aux organisateurs qui, une fois de plus, font de cette rentrée automnale un lieu où le public pourra découvrir, une fois de plus, des œuvres de qualité.

Bon succès à tous !

La Rédaction d'Art'issime

Repost 0
Published by les amis dartissime - dans Salons et festivals
commenter cet article
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 22:47
Val d'Or 2015 : un "plein d'émotions" vous attend

Ce quarante-deuxième Salon international du Val d'Or de Meillant réunira cette année sous ses cimaises pas moins de 94 artistes contemporains aux talents divers et variés : peinture, sculpture, dessin, photographie, etc. seront une fois de plus au rendez-vous de ce salon régional de qualité. Les deux grands prix de l'année passée seront, tradition locale oblige, les invités d'honneur du salon cette année. Ainsi, le peintre Didier Deleplancque et le sculpteur Alain Depoorter, tous deux originaires de l'agglomération de Roubaix-Tourcoing dans le Nord, nous entraîneront dans leurs visions imaginaires et poétiques qui ne laisseront pas le visiteur insensible. L'étrangeté des Gilles de Deleplancque, aux couleurs superbes, grimaçant et dansant, nous ramènent à la tradition de Binche dans le Hainaut. Nous ne pouvons que les aimer tant ils nous fascinent. Alain Depoorter, tailleur de pierre professionnel, n'a-t-il pas coutume de dire que "les façades, clochers et frontons des monuments historiques" l'ont mis en relation directe avec les sculpteurs du Moyen Age. Ancien sculpteur de l'atelier Mérindol en Avignon, Alain Depoorter, créateur de talent, apporte avec lui dans ses bagages les meilleurs fruits d'une imagination débridée.

Notre magazine sera présent à ce XXXXIIe salon international. Venez nombreux dans cette petite commune du Cher, car outre les deux invités d'honneur, de grands artistes français et étrangers épauleront cet événement artistique qui progresse d'année en année sous la houlette d'Anne- Catherine De Cavel, sa présidente, et de toute l'équipe de bénévoles et des élus locaux.

La Rédaction d'Art'issime

Repost 0
Published by les amis dartissime - dans Salons et festivals
commenter cet article
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 16:14
 ARE 2015 : Aquarelle en musique au CRM de Reims

Aquarelle-Reims-Événement célèbre sa dixième édition* en invitant l’excellente artiste japonaise Keiko Tanabe que notre magazine a rencontrée l’année passée à Thessaloniki en Grèce. Cette belle personne a occupé pendant vingt-cinq ans divers postes liés aux relations internationales et pour le compte d’une organisation de commerce dépendant du gouvernement japonais. Elle voyagera ainsi dans différents pays du Sud-Est asiatique, mais aussi en Europe et aux États-Unis. Le démon du dessin et de la peinture à l’aquarelle l’a rattrapé à San Diego en 2003. Là, elle suit des cours intensifs de dessin et d’aquarelle et réalise quelques mois plus tard l’illustration d’un premier livre rédigé par son père, fin connaisseur de la littérature française au Japon. Ce fut un vrai « hommage à sa joie de vivre » ... « sous le ciel de Provence et l’azur de la mer », nous confia-t-elle. Autodidacte, Keiko Tanabe a abordé, cette fois-ci, une carrière artistique professionnelle en 2005 en commençant d’exposer dans des salons. Elle a travaillé "sous la direction d’Alvaro Castagnet et a découvert la joie de la peinture en plein air". Cette artiste, qui sait particulièrement bien capter la lumière et l’atmosphère du lieu dans lequel elle se trouve, participe à des expositions dans le monde entier. Pour cet événement exceptionnel, l'artiste japonaise est entourée d'Odette Feller et Roland Palmaerts, fondateurs et président d'honneur d'Aquarelle-Reims-Événement. Bon anniversaire donc à cette association rémoise sympathique et remerciements chaleureux à tous les organisateurs bénévoles et artistes talentueux qui se sont succédé tout au long de cette dernière décennie, avec une mention particulière pour les deux présidents qui ont su animer et développer l'art de l'aquarelle dans la région Champagne-Ardennes, M. Claude Carretta et Mme Dominique Lhonoré, actuelle présidente.

La Rédaction d'Art'issime

* Du 11 au 25 septembre 2015, conservatoire régional de musique de Reims. Entrée : 15 €

Repost 0
Published by les amis dartissime
commenter cet article
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 17:42
Bach et musique anglaise à Giverny

Pour cette douzième édition 2015, le Festival de musique de chambre de Giverny et son dynamique directeur artistique, Michel Strauss, vous invitent à venir découvrir des œuvres pour "petits ensembles" de Jean-Sébastien Bach, "et non des moindres", qui démontreront au visiteur le modernisme et l'intemporalité de l'œuvre du grand compositeur. Ces pièces musicales seront jouées sur un clavecin et un pianoforte d'époque que la grande artiste japonaise Yoko Kaneko fera découvrir pour la première fois au public givernois. L'autre grand thème de ce festival sera la musique anglaise avec des compositeurs d'Outre-Manche des XIXe et XXe siècles encore peu connus en France, tels Delius, Walton et Bridge, mais aussi les habitués de nos salles de concerts comme Benjamin Britten et Elgar.

Au chapitre de la composition d'aujourd'hui, nous retrouverons deux compositeurs : un fidèle de Giverny, Thierry Pélicant, qui, selon les organisateurs, nous régalera "avec ses transcriptions et ses œuvres originales dont une création". Se joint à lui, le Franco-Suisse Richard Dubugnon, ancien du Conservatoire de Paris dont les œuvres sont jouées à l'international par certains des plus grands interprètes d'aujourd'hui. Ce Festival nous réservera une surprise avec la venue d'un grand chercheur qui donnera une conférence sur ... les Mathématiques. La musique n'était-elle pas considérée, dès l'Antiquité, comme une science au même titre que la Géométrie ou l'Astronomie? Au Moyen Age, elle partageait l'enseignement universitaire avec les Mathématiques, l'Arithmétique et la Géométrie. L'occasion de donner à ce grand rassemblement musical une ouverture supplémentaire n'a pas échappé aux organisateurs. Une surprise à ne pas manquer.

Enfin, nous ne saurions oublier ces vingt-cinq grands artistes, qu'ils soient seniors ou juniors, qui font de ce Festival un rendez-vous international de Magie et de Fraternité au pays de Monet. Venez nombreux les découvrir et les soutenir dans cette résidence d'artistes intergénérationnelle.

La Rédaction d'Art'issime

Repost 0
Published by les amis dartissime
commenter cet article

Présentation

  • : Les Amis d'Art'issime
  • Les Amis d'Art'issime
  • : Publication d'un magazine trimestriel par des journalistes professionnels bénévoles. Titre : "Art'issime". Sous-titre : Arts et indépendance. La publication fonctionne sans publicité ni aide pour le moment. L'Association les Amis d'Art'issime (loi 1901) est éditrice du magazine et celui-ci a un numéro de commission paritaire. "Art'issime" consacre ses colonnes à l'art et aux artistes qui sont exclus des réseaux de "l'art officiel" et se font connaître dans les salons ou festivals.
  • Contact

Bienvenue

Toute l'équipe rédactionnelle du magazine vous souhaite la bienvenue sur le blog des Amis d'Art'issime. Nous espérons que vous partagerez avec nous l'enthousiasme qui a guidé nos choix artistiques dans tous les domaines que nous abordons et serons attentifs aux questions et propositions que vous nous soumettrez dans l'intérêt d'Art'issime.

Recherche

Coupon D'abonnement

Liens